&

PROSPECTIVE

DESIGN

“Aucune caravane utopique n’a atteint son mirage.
 Mais sans ce mirage, aucune caravane ne se serait mise en route”
Desroches, 1976

CV

DOUBLE

FACE

De la culture de l'image à l'image du futur

J’ai commencé mon expérience professionnelle en exerçant le métier de graphiste que j’ai poursuivi en freelance en tant que directrice artistique. Spécialisée en communication corporate, je me suis de plus en plus intéressée à la réflexion stratégique des organisations pour me rapprocher de la prise de décision en posant un regard différent, une vision globale.

C’est pourquoi, j’ai entrepris un parcours de reconversion, qui a débuté à l’école Conte, il y a 4 ans pour décrypter l’air du temps et identifier les tendances pertinentes que j’ai expérimentées en stage chez Promostyl, aux côtés du planner stratégique. J’ai continué l’exploration des grands défis à venir en embarquant pour la Lab#15 de l’Institut des Futurs souhaitables, qui m’a ensuite amenée à valider un Master en Prospective, Innovation et Transformation des organisations au Cnam en juillet 2020.

Aujourd'hui, je peux mettre à profit mes compétences transversales issues des méthodes du Design et la robustesse de ma formation à la Prospective pour concevoir des outils sur mesure de conduite du changement.

L'enjeu de la représentation du monde

Qu'il s'agisse de graphisme ou de la prospective, ce sont bien les mêmes enjeux de la représentation du monde qui m'ont toujours passionnée. La prospective vise à faire évoluer les cartographies en cultivant la réflexion et la connaissance en mobilisant l'imaginaire. De la même façon que le design explore les possibles et modèle l'innovation.

 
 

PROSPECTIVE

La prospective est avant tout une affaire d'attitude face à l'avenir. La fatalité ne le détermine pas et ne le réduit pas à une seule voie inéluctable. Si le futur est inconnu, il faut voir dans cette incertitude, une enthousiasmante opportunité d'action.

Le futur n’est pas un nom, mais un verbe

Bruce Sterling

L’avenir est constitué d’imaginable et d’inimaginable

Pierre Massé, 1965

VOIR LOIN

Se projeter à un horizon lointain pour s'extraire des contingences du présent.

VOIR LARGE

En abordant la complexité, analyser en profondeur en prenant en compte les facteurs de changement qui impacteront les écosystèmes, en mesurer les conséquences.

PRENDRE DES RISQUES

Ce qui peut paraître inconcevable aujourd'hui était pourtant un des principes du père de la prospective à la française, Gaston Berger en 1957. Oser s'engager sur le long terme demande effectivement une forme de courage pour aller contre les modèles dominants.

PENSER À L'HOMME

Penser à la planète pour assurer la survie de l'homme viendrait aujourd'hui nuancer le propos de Gaston Berger.

LE FUTUR

EST UN DOMAINE

DE RESPONSABILITÉ

Paradoxalement, la prospective se préoccupe beaucoup plus du présent que du futur pour protéger les générations à venir des conséquences des actions prises aujourd’hui.

hans jonas

Penser l’avenir impose un nouveau régime d'action et aussi, un nouveau régime de décision.

LA PARTICIPATION 

DE TOUTES LES PARTIES PRENANTES EST UNE DES CLÉS

 

PROJETS

Coton Bonbon
PRS218-RAPPORT-02-1.jpg
Camp2.jpg
Prospect.png
Sky.jpg
E2I%2004-56_edited.jpg
PRESENTATION-05-4.jpg

JEU PROSPECTIF

DECATHLON

 

Faire vivre une attitude prospective en 4 heures en totale adéquation avec la culture de Decathlon.

Le Serious Game joue sur les mécanismes psychologiques individuels et sur les mécanismes collectifs pour engager les acteurs sur la voie du changement. Le jeu est effectivement perçu comme une action libre, sentie comme “fictive et située en dehors de la vie courante, capable néanmoins d’absorber totalement le joueur : une action dénuée de tout intérêt matériel qui s’accomplit en un temps et dans un espace expressément circonscrits, et qui se déroule avec ordre selon des règles données.” (Huizinga, 1938)

 

FUTURE OF WORK

thecamp

Le futur du travail n’est pas à anticiper, il est à imaginer

A côté d’Aix-en-Provence, thecamp, se présente comme un écosystème d’explorateurs, un accélérateur d’innovations à impact positif. 

Et comme il est plus pertinent de s’intéresser à la question du changement permanent qu’à l’anticipation du futur, thecamp a proposé un programme qui ’équipe des collaborateurs d’outils, de méthodes et de connaissances pour qu'ils s'approprient leurs pratiques de travail et inventent le futur du travail qu’ils souhaitent voir advenir. 

 

Dispositif d’une grande envergure :

Un an de préparation à deux.

Un processus sur 6 mois avec 4 ateliers 

Pour 50 personnes venant d’Air France-KLM et de la RATP 

 

J’ai rejoint cette aventure 15 jours avant le premier atelier qui s’ouvrait par

une immersion dans les fragments d’imaginaires.

Sortir des récits dominants sur le futur du travail

J’ai scénographié l’exposition d'une cinquantaine d’extraits de livres ou de films de science-fiction, ou encore, des visions d’artistes, en rapport avec la question du travail, sélectionnés par Daniel Kaplan. La découverte de l’exposition s’est déroulée en binôme, avec, une personne qui décrivait ce qu’elle voyait, à l’autre, qui avait les yeux bandés, et vice-versa.

 
Gradient

DESIGN D'UN ESPACE COLLECTIF 

coopérative d'activité et d'emploi culturelle

UX Design

Co-conception avec Stéphane Gabbay, consultant en innovation et entrepreneur social d’un service innovant.Programmation centrée utilisateurs d’un espace collectif dédié aux entrepreneurs de la culture du type Tiers-lieu.

 
 

MISE EN PAGE 

prospective du cnes réalisée par le gerpa

A la demande de Régine Monti,  Professeur / Maître de Conférences en Sciences de Gestion - cnam - Chercheur au Laboratoire interdisciplinaire de recherches en sciences de l'action (lirsa) - Directrice du groupe  de ressources prospective (gerpa)

 

EXPLOITER LES IMAGINAIRES 

LEVIER DE TRANSformation des organisations

Aujourd’hui, on ne fait pas naître la fiction à partir du réel,

mais le réel à partir de la fiction. Quelque chose s’est inversé.

laurent Mauvignier

L'immersion dans les imaginaires est un bon moyen de s'extraire des contingences du présent comme la prospective l'exige. Se projeter de but en blanc dans le futur n'est pas si facile. Alors que plonger dans la fiction, captive immédiatement l'attention et provoque la rupture temporelle qui transporte vers un autre univers.

Il est tout à fait possible d'exploiter cette opportunité pour provoquer la réflexion quant aux défis à venir, en choisissant un extrait de film, une BD, un tableau ou encore un passage de roman dans lequel l'auteur a déjà prototypé des solutions à des situations encore inédites.

Comme il est également possible d'utiliser le Design-fiction pour provoquer la rupture technique en modélisant un objet qui plante le décor et projette à l'intérieur d'une histoire. En créant une ambiance et provoquant des émotions,  l'imaginaire se met à travailler.

L'objectif consiste à analyser ces fragments d'imaginaire comme un matériau d'innovation. Comme il n'est possible de comprendre ce que l'on fait, qu'après l'avoir fait, tester ces scénarios à moindre frais, permet de comprendre quels seront les conséquences des décisions face à des contextes imprévisibles.

“La science-fiction bouscule les idées reçues et cultive les potentialités des hypothèses dérangeantes (généralement écartées dans la réalité) en intensifiant à l'extrême l'influence de certains facteurs, pour en faire des associations inédites ou troublantes.”

yannick rumpala

Gradient

PROSPECT’ON 

projet de prospective training

 

En partenariat avec l'AGEPHIP

 
 

CONTACT

173, rue du Faubourg Saint-Antoine

75001 Paris,

France

© 2020 Design Stéphanie Loyer Créé avec Wix.com